CELEBRITY

L'actrice de Sex and The City Candice Bergen

nous révèle pourquoi elle préfère peindre

sur des sacs de luxe

16 FEVRIER 2018

Interview de Stefanie Rodriguez

Photos de Lydia Bittner-Baird

Candice Bergen a pris le temps de quitter l’atelier où «elle ne dort jamais» pour parler avec Le Doguin des portraits raffinés de chiens qu’elle tire, de sa clientèle d’exception mais surtout comment elle dépense l’argent que dégage son empire.

Chez Le Doguin, nous avons toujours eu une sérieuse obsession pour tout ce qui est monogrammé; des serviettes au bijoux, quelle meilleure façon de marquer votre territoire - ou, mieux encore, vos sacs?

 

Eh bien, l'une de nos actrices préférées (et l'un de nos comptes Instagram préférés), Candice Bergen, a toutes les réponses à nos désirs les plus fous de pièces monogrammées.

 

L'année dernière, elle a lancé BergenBags, où elle personnalise les sacs de ses clients avec des rendus peints de leurs fidèles compagnons, le tout sur-mesure.

 

Derek Blasberg, de Vanity Fair, a été la première personne à passer une commande spéciale à Bergen; Monster, son teckel, a été représenté avec une écharpe filant au vent sur un nécessaire de toilette Louis Vuitton.

S'en suivit des articles extrêmement élogieux de la part de Blasberg, ravi de la qualité du travail de Bergen mais surtout de l’attention particulière de l’artiste pour exacerber la virilité de Monster.

Candice n’est pas du genre à se vanter, mais elle a quand même avoué au Doguin qu’elle a déjà tiré le portrait à de nombreux animaux de compagnies de célébrités – notamment Mlle Fanny, le Coton de Tuléar de Barbra Streisand, ainsi que le mini Berger australien de Ted Danson et Mary Steenburgen, Arthur.

Si l’envie d’avoir une allure de star ne vous suffisait pas à commander votre pochette personnalisée, la touche philanthropique de BergenBag vous fera surement changer d’avis.


Les prix de la personnalisation varient entre 300 $ et 2000 $ selon la complexité du travail. «Les plus compliqués à représenter sont les petits chiens blancs très touffus car vous devez donner de la texture à leur fourrure et cela prend une éternité» explique Bergen, qui travaille à partir de photographies d’animaux domestiques.

La totalité du prix de ce travail formidable est envoyé à la American Society for Prevention of Cruelty to Animals (Société Américaine pour la Prévention de la Cruauté envers les Animaux), "une merveilleuse organisation qui aide les chiens et les animaux dans tout le pays (Etats-Unis)" ou  à la Natural Resources Defense Council (Conseil de Défense des Ressources Naturelles) et ainsi essayer de maintenir ce qui reste de l'environnement ".

Bergen a d’abord hésité à demander une compensation financière pour son travail, «j'étais embarrassée de faire payer les gens, mes premiers clients sont des amis!», Elle a depuis recueilli plus de 40 000 $ pour ces organismes caritatifs.

 

Nous avons voulu savoir si l’artiste souhaitai étendre ses créations à d’autres pièces de cuir, Bergen nous répondu «Je dois sourire parce que je travaille sur ma table de petit déjeuner. Elle est couverte de peintures et de sacs à faire. J'ai pensé parfois inclure des chaussures ou des ceintures, mais je ne veux surtout pas gâcher mon petit plaisir en rentrant dans une dynamique business où le plaisir devient du stress. J'aime bien éviter le stress ".

Candice Bergen, une artiste engagée, francophile, qui donne à des causes prioritaires grâce à ces créations monogrammé. Coup de cœur absolu du Doguin 

Photography by Tim Hout

INSTAGRAM

NOS CLICHES PREFERES

SUIVRE
SUR INSTAGRAM

© 2018 Le Doguin

Newsletter